Débroussaillement et emploi du feu

Si certaines opérations de brûlage de végétaux sont autorisées entre le 15 octobre et le 15 mai (dans des conditions strictes précisées dans les documents joints), il convient d’être vigilant à l’approche d’une période relativement critique en terme de risque d’incendie caractérisée par des végétaux dont le feuillage ne fait qu’apparaître, par la subsistance de résidus de végétation morte de l’année précédente, et par un temps plus sec. 
Il s’agit d’une période pouvant aller de mars à avril en fonction des conditions météorologiques. Nous avons ainsi eu plusieurs feux à déplorer l’an dernier lors de cette phase.

On constate en revanche cette année que le temps et la végétation sont humides depuis plusieurs semaines réduisant ainsi beaucoup les risques de propagation des feux. Les administrés qui sont autorisés aux brûlages sont invités à consulter le tableau synoptique joint (cases vertes) afin que les incinérations de végétaux soient réalisées prioritairement durant les 3 prochaines semaines, sous réserve de présence de vent soutenu.

De façon complémentaire et en prévision de la saison estivale caractérisée par une vulnérabilité accrue de la végétation, nous soulignons l’importance du débroussaillement obligatoire qui s’applique à 55 communes tarnaises et dont les conditions de réalisation sont définies par l’arrêté du 12 juillet 2018.

La bonne réalisation du débroussaillement et le maintien en état débroussaillé permettent :

  • de stopper la propagation des incendies aux biens et d’éviter leur destruction ;
  • de protéger les personnes ;
  • de faciliter l’action des services de secours en leur permettant d’intervenir plus rapidement et en favorisant leur sécurité ;
  • de protéger la forêt contre un départ de feu provenant d’une zone habitée.

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close